Fèves de Cacao Agrandir l'image

Fèves de Cacao

Neuf

Vente de Fèves de Cacao au poids, en sachet refermable. Telles quelles à l'apéritif, concassées dans un yaourt, un gâteau au chocolat ou sur un fromage de chèvre ou à torréfier... Faites votre choix ! 

Plus de détails

15 Produits en stock

3,60 € TTC

En achetant ce produit vous pouvez gagner 45 points fidélité. Votre compte fidélité totalisera 45 points fidélité qui peuvent être convertis en un bon de réduction de 0,45 €.


  • Je suis l’ingrédient préféré des Français. On me torréfie comme le café, puis on me travaille pour faire de moi le chocolat, la star des pâtisseries et des restaurants où le fondant et la mousse arrivent en tête des desserts les plus commandés.

    Chaque année, de nombreuses villes organisent des salons en mon honneur. On peut même, à celui de Paris, assister à un défilé digne des plus grandes maisons de couture, à la différence près que tous les modèles sont fabriqués en cacao.

    Alexander Von Hulboldt, le célèbre botaniste, disait de moi que je suis « un phénomène que la nature n’a jamais répété : on n’a jamais trouvé autant de qualités réunies dans un aussi petit fruit. »

     

    Présentation de la fève de cacao

    Je suis le fruit d’un petit arbre tropical du nom de cacaoyer ou cacaotier. Je suis originaire du Mexique et j’aurais été domestiquée, il y a 3 000 ans.

    Mon arbre produit des milliers de fleurs blanches ou roses toute l’année. Une seule sur 500 donnera une cabosse. Il produit environ 150 cabosses par an. Trois à cinq cabosses sont nécessaires pour fabriquer une seule tablette de bon chocolat.

    La cabosse, a la forme d’une courgette un peu arrondie, et peut contenir entre 16 et 60 de mes congénères. Une fois récoltée, la cabosse est cassée puis je suis sélectionnée, nettoyée et mise en fermentation pendant 5 à 6 jours, ce qui a pour effet d’atténuer mon amertume tout en décuplant mes nutriments et enzymes actives. Je suis ensuite séchée lentement au soleil de 1 à 4 semaines.

     

    Histoire de la fève de cacao

    Difficile de faire court quand il s’agit de parler de mon histoire. On peut quand même essayer. C’est Hernán Cortés qui m’a découverte en 1519. J’étais alors consommée par les Aztèques et les Mayas du Mexique et d’Amérique centrale. C’est le même explorateur qui me ramena en Espagne en 1528.

    Il faudra tout de même attendre le XVIIe siècle pour que ma consommation sous forme de chocolat rencontre le succès dans le pays. En France, même s’il semble que je sois arrivée dans les bagages de l’infante d’Espagne, comme Louis XIV ne m’aimait pas, il faudra patienter encore un peu avant d’être adulée.

    Il faudra attendre le début du XIXe siècle pour voir émerger l’industrie chocolatière qui fera de moi une friandise et l’une des boissons les plus appréciées.

    Aujourd’hui, je suis incontournable et appréciée tant pour mes valeurs gustatives que bienfaisantes.

     

    Les saveurs de la fève de cacao

    On me sait amère. C’est d’ailleurs curieux que l’on puisse m’aimer autant, car le goût amer est certainement celui que la plupart des gens détestent. On redécouvre cependant mes goûts qui ne se limitent justement pas uniquement à cette amertume. Beaucoup me consomment désormais en fèves et me trouvent des saveurs terreuses, cacaotées, bien sûr, mais aussi douces et chaudes. Sans oublier évidemment l’odeur, qui est pour beaucoup dans ce que certains qualifient d’aphrodisiaque.

     

    L’utilisation de la fève de cacao en cuisine

    Vous pouvez me consommer, telle quelle, en apéritif en compagnie d’autres graines, mais vous pouvez aussi m’accommoder à de nombreuses autres préparations, comme des salades, des sauces, des plats de viandes, plutôt rouges. Vous pouvez me briser, me concasser ou me réduire en poudre.

    Vous l’aurez deviné, je peux me marier parfaitement en pâtisserie avec toutes vos préparations chocolatées. J’y apporterai une pointe d’amertume et du croquant.

    Si vous avez l’habitude de fabriquer vous-même votre pain, n’hésitez pas à m’incorporer entière(s) dans votre pâton en compagnie d’autres graines, bien sûr.

    Concassez-moi, faites-moi griller dans une poêle et incorporez-moi ensuite à du caramel bien chaud et servez-moi sur des gaufres, une tuerie !

     

    Les bienfaits de la fève de cacao

    Il est très difficile de recenser tous mes bienfaits.

    Je suis très riche en flavonoïdes, ma capacité antioxydante est très élevée, trois plus que le thé vert !

    Je conviens parfaitement lors de périodes de léger stress. Par contre, le sucre limite cette propriété, il est donc préférable de me consommer sous la forme de chocolat noir ou de cacao pur.

    Je suis très utile pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. Mes antioxydants comme la catéchine et l’épicatéchine favorisent la fluidification du sang et limitent les caillots. Attention cependant à ne pas trop en abuser !

    Le magnésium et les amines font de moi l’antidépresseur N° 1. De plus, mes molécules anxiolytiques stimulent la production d’endorphines, les hormones du plaisir !

     

    Le saviez-vous ?

    • La dose fatale de chocolat est de 10 kg par personne en une seule prise. Même si vous en êtes sans doute bien loin, il suffit de savoir que les personnes dépressives consomment en moyenne 55 % de chocolat de plus que les autres. Mourir d’un trop-plein d’amour pour le chocolat, une fin plutôt originale, non ?
    • Il est aussi important de rappeler que le chocolat n’est pas bon du tout pour la santé de votre chien, en cause la théobromine. Il est conseillé d’appeler votre vétérinaire si votre compagnon en a dévoré ne serait-ce qu’un carré surtout si celui-ci est noir et amer, 500 g suffisent pour tuer un chien de 20 kg.

     

     

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :