Sumac Agrandir l'image

Sumac

Neuf

Vente de Sumac au poids, en sachet refermable. Incontournable de la cuisine libanaise, le sumac saura parfumer vos poissons, viandes blanches et légumes. Il est également utilisé comme condiment à saupoudrer en fin de cuisson.

Plus de détails

14 Produits en stock

2,90 € TTC

En achetant ce produit vous pouvez gagner 34 points fidélité. Votre compte fidélité totalisera 34 points fidélité qui peuvent être convertis en un bon de réduction de 0,34 €.


  • D’origine orientale, je suis omniprésent dans les cuisines turques, libanaises, libyennes et syriennes. Mais depuis quelques années, je commence à me faire une place dans les cuisines occidentales tant pour agrémenter les préparations salées et sucrées, que comme substitut du vinaigre ou du citron.

     

    Fiche d’identité du Sumac

     

    Je suis obtenu à partir de baies séchées de couleur rouge qui poussent sur un arbuste, le Rhus Coriaria, qui fait partie de la famille des anacardiaceae comme les pistachiers et les manguiers. Une fois séchées à l’air libre, puis broyées, mes baies sont transformées en une poudre d’un magnifique rouge brique.

    On dit de moi que j’ai un goût fruité et acidulé mais que je ne suis pas astringent. Mais c’est surtout mon côté citronné que l’on retient en bouche.

     

    La petite histoire du Sumac

     

    On parle de moi dès l’Antiquité, mais mon histoire et la façon dont j’ai traversé toutes les époques sont assez floues. Il se dit que, comme de nombreuses épices, les Grecs et les Romains m’utilisaient pour mes propriétés médicinales et nutritives. Je pense avoir été importé du Moyen-Orient par les Arabes, au Moyen-âge.

     

    Utilisation du Sumac en cuisine

     

    On m’utilise comme un condiment. Je suis donc, dans la plupart des recettes, saupoudré en touche finale. En effet, comme les poivres, je suis une épice très volatile, et afin d’apprécier mes saveurs, mieux vaut m’ajouter en fin de cuisson. De même, sachez que je suis particulièrement riche en sodium ! Pensez-y lorsque vous salerez vos plats.

    Bien sûr, je suis un incontournable dans les plats libanais tels que le chich taouk, le mezzé, le fattouch… Mais depuis quelques années, on apprécie mes arômes pour sublimer de nombreuses préparations, et notamment les brochettes d’agneau, de bœuf et de veau.

    Je suis aussi apprécié pour parfumer les poissons, les volailles, les farces, le riz et un grand nombre de légumes. Nombreux sont ceux qui me marient aussi avec les œufs, et notamment les omelettes.

    C’est ma saveur citronnée qui est exploitée. Je remplace sans aucun complexe, le combava, le yuzu, la citronnelle…

     

    Si vous souhaitez m’apprécier à ma juste valeur, testez-moi en substitut de vinaigre. Voici comment faire un jus de Sumac qui parfumera à merveille une salade de tomates :

     

    • Réhydratez-moi : Plongez-moi dans quatre fois mon volume d’eau pendant deux heures (2 cuillères à soupe rases)
    • Pressez le mélange
    • Filtrez (si besoin)
    • Ajoutez une pincée d’ail semoule séché
    • Versez un filet de cette préparation sur une salade de tomates
    • Savourez

     

    Sachez également, que j’ai été sélectionné pour entrer dans la composition du mélange d'épices libanais ou zaatar libanais, ce fameux mélange qui sublime les grillades.

    Dernier petit conseil : vous me conserverez plus longtemps si vous me gardez au frais.

     

    Les bienfaits du Sumac sur la santé

     

    On dit que je facilite la digestion et que je suis fébrifuge. Autrement dit, j’ai le pouvoir de faire tomber la fièvre.

    En médecine traditionnelle, je suis utilisé pour soulager de nombreuses pathologies telles les diarrhées, les hémorroïdes, les problèmes de rétention urinaire, les maux de gorge.

    On dit également que je suis antibactérien et antifongique.

    Mais attention, attention ! Ne me ramassez jamais à l’état sauvage. Je pousse aussi sous la forme d’une autre espèce : le sumac vénéneux. Et sous cette forme, je suis toxique. Achetez-moi toujours sous une forme conditionnée.

     

    Le saviez-vous ?

     

    Le mot sumac trouve son origine dans le mot arabe « summaq» ou « somagh» qui signifie « rouge ».

    On me prénomme aussi Sumac des corroyeurs, car les feuilles et l’écorce de mon géniteur sont très riches en tanin. Ce dernier est utilisé pour assouplir le cuir et lui donner une couleur acajou.

     

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :