Muscade moulue Agrandir l'image

Muscade moulue

Neuf

Vente de Musacde moulue au poids et en sachet refermable. La noix de muscade est une épice qui pousse sur de grands arbres tropicaux mesurant jusqu'à 10 m de hauteur. Le fruit du muscadier, de couleur brune, ovoïde, ressemble à un abricot par sa forme et sa couleur.

Plus de détails

15 Produits

4,10 € TTC

En achetant ce produit vous pouvez gagner 49 points fidélité. Votre compte fidélité totalisera 49 points fidélité qui peuvent être convertis en un bon de réduction de 0,49 €.


  •  Description de la noix de muscade :

     

    Tout comme le macis dont je suis très proche, je suis le fruit d’un arbre tropical à feuilles persistantes, le muscadier. Cet arbre de la famille des Myristicacées peut atteindre 10 mètres de hauteur et vivre entre 50 et 90 ans. C’est un arbre dioïque. En ce sens, certains pieds ne portent que des fleurs mâles et d’autres que des fleurs femelles.

    Je suis la célèbre noix de muscade, aussi appelée amande de muscade. Je suis séchée dans mon enveloppe protectrice appelée l’arille ou macis, avant d’en être extraite. De forme ovale et d’environ 4 cm de long, ma surface est brunâtre, dure et rugueuse.

    Je suis plus douce que le macis mais possède un arôme similaire avec une saveur de noisette plus accentuée. Très légèrement amère, je suis en même temps piquante et douceâtre.

    Vous pouvez me retrouver sous forme de muscade moulue ou de noix muscade entière en vente ici.

     

    Utilisation culinaire de la noix de muscade :

     

    Au royaume de la gastronomie, je suis certainement l’une des épices les plus nobles. Tout comme la cannelle et le cumin, vous pouvez me retrouver dans un  coffret cadeau 12 épices aussi bien incontournables qu’indispensables en cuisine.

    Vous pouvez utiliser mes noix entières en les saupoudrant directement sur vos plats grâce à un moulin muscade en vente ici.

    En Inde et dans le sud-est asiatique, je suis l’un des assaisonnements principaux de la viande.

    En Europe, je figure aussi bien dans les plats salés que sucrés.

    Mon arôme subtil parfume particulièrement bien les plats sucrés comme les compotes, les confitures ou encore les pâtisseries.

    Je suis aussi en parfaite harmonie avec bon nombre d’épices. On me retrouve donc très naturellement dans de nombreux mélanges d’épices tels que les épices tajine, le mélange d’épices pour spéculos, les épices Rabelais , le mélange 4 épices, les épices couscous et même dans la composition de la préparation pour rhum arrangé Torride.

    On m’emploie aussi très souvent dans la préparation de sauces telles que la béchamel, la sauce Mornay ou encore la sauce Soubise.

    Je suis aussi plus qu’indispensable dans la préparation en charcuterie, dans la préparation des terrines, saucissons et galantines.

    De la même façon, on m’utilise dans la préparation de la mortadelle italienne, des wursts allemands et des haggis écossais.

    Conseillée pour les estomacs paresseux ou déficients, j’aide à mieux digérer les viandes grasses ou lourdes comme les gigots ou les côtelettes mais aussi les épinards, choux fleurs et féculents.

    On me retrouve également dans les gâteaux de noël, dans le mélange pour pain d’épices et dans la recette d’un bon chocolat chaud aux épices ou dans la recette du Banana breadun incontournable de la cuisine américaine et anglo-saxonne.

     

     

    Bienfaits pour la santé de la noix de muscade :

     

    En Asie, je suis utilisée en tant que remède plutôt qu’épice, notamment pour les problèmes gastriques. Une infusion aromatisée avec de la muscade réchauffe l’estomac, enlève les crampes d’estomac et diminue la diarrhée.

    J’ai aussi des propriétés antispasmodiques, antiseptiques, anti-inflammatoires et calmantes.

    Attention à ne pas abuser de mes bienfaits ! En grande quantité c’est-à-dire au-delà de 5 grammes, je peux avoi des effets indésirables tels que des nausées, une sensation de grande fatigue, des hallucinations ou bien encore causer un état d’euphorie.

     

     

    La petite histoire de la noix de muscade :

     

    Des traces de mon existence nous ramèneraient dès le 1er siècle avant JC.

    Mais en toute vraisemblance, on accorde bien souvent la découverte de la noix de muscade aux portugais sur l’archipel des Moluques en 1512, d’où mon appellation de muscade des Moluques.

    Au Moyen-Age, on me préférait même à la noix de muscade et j’étais vendu à des prix très élevés. C'est au missionnaire Pierre Poivre que l’on doit mon introduction dans les îles de France et de Bourbon et notamment sur l’île Maurice. Tout comme le malouin Mahé de la Bourdonnais, il subtilisa quelques plans de muscadier aux hollandais qui étaient prêt à tout pour conserver le monopole dont ils jouissaient depuis 1602. Ils allaient même jusqu´à tremper les noix de muscade dans un lait de chaux pour en détruire leurs propriétés germinatives. L’île Banda était la seule île autorisée à l’exploitation du muscadier. Les hollandais détruisaient ainsi systématiquement les plants dans les autres îles de l´archipel.

    Au 17ème siècle, on m’utilisait comme remède contre certaines maladies mais aussi en beurre de muscade pour soigner les rhumatismes.

    Je fus par la suite exportées par les anglais via la Compagnie des Indes orientales pour que de fil en aiguilles je me retrouve dans vos assiettes aujourd’hui.

     

    Chiffres clés :  

     

    Aucun chiffre à communiquer.

     

     

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :