Promo ! Girofle clous Agrandir l'image

Girofle clous

Neuf

Vente de clous de girofle au poids, en sachet refermable en aluminium. Riche en apports nutritifs, je suis un ingrédient phare de la choucroute traditionnelle et des bouquets garnis. On me retrouve dans des plats sucrés et salés ainsi que dans de nombreux mélanges d'épices.

Plus de détails

15 Produits

3,00 € TTC

En achetant ce produit vous pouvez gagner 37 points fidélité. Votre compte fidélité totalisera 37 points fidélité qui peuvent être convertis en un bon de réduction de 0,37 €.


  • Si petit par la taille et si grand par la popularité dont je jouis, j'ai une place à part au royaume des épices nobles dont je suis l'un des plus illustres fleurons, apprécié tant en médecine qu'en gastronomie.

     

    Description du clou de Girofle

    Tout comme le Goyavier et les Eucalyptus, j'appartiens à la famille des Myrtacées.

    Je ne suis pas un fruit mais le bouton floral encore fermé du giroflier, un arbre tropical poussant près des côtes, dans les régions tropicales de l'Asie, de l'Afrique orientale, des Antilles et pouvant atteindre jusqu'à 12 mètres à l'état sauvage et de 5 à 6 mètres en culture pour en faciliter la cueillette.

    Mes feuilles rappelant celles du laurier, ainsi que mes fleurs et mes boutons floraux sont très odorants.

    Mes boutons en fleur initialement verts, sont cueillis avant l'apparition des pétales lorsqu'ils commencent à rosir. Ils sont alors séchés pour acquérir la teinte brune que vous connaissez.

    Du haut de mes 12mm de longueur et garni d'une tête de 4mm de diamètre, je suis le très convoité clou de girofle.

    Epice à saveur tenace, âcre et piquante, on me retrouve sous forme de clous de girofle entier ou de clous de girofle moulu.

     

    Usage culinaire du clou de Girofle

    Je suis apprécié, que dis-je vénéré par les fins gourmets du monde entier.

    Si je trône dans de très célèbres cuisines du monde comme la choucroute allemande en compagnie de mes deux compères, le raifort et la cannelle, j'ai également pris place dans de nombreux mélanges d'épices notamment le garam massala, le curry indien, le ras el hanout rouge ou encore les recettes de bouquet garni avec l'ail, l'oignon et le poivre.

    Mon intense parfum m'ouvre les portes de bien d'autres préparations culinaires.

    Dosé avec parcimonie, on me retrouve aussi bien dans les plats sucrés comme les compotes, les biscuits, les préparations pour vin chaud ou pain d'épices, mais aussi dans des plats salés tels que les charcuteries, les soupes et les plats en sauce.

    Bon à savoir : pour les plats sucrés, il est préférable de se servir que de la tête de mes clous au goût moins prononcé.

    Je facilite également la digestion des plats dirons-nous « plutôt lourds » comme le b'uf, l'anguille, le jambon, le boudin, le fromage de tête, le gibier ou encore les préparations à base de chou rouge ou vert.

    Piqués sur un oignon et accompagnés de laurier en feuilles, mes petits clous parfument les marinades ou les fumets de poisson.

     

    Bienfait du clou de Girofle sur la santé

    Je suis une épice aux multiples vertus pour la santé. Cela est dû à l'eugénol, une huile essentielle dont l'odeur rappelle celle de l''illet.

    Utilisée dans la composition de certains parfums et savons,  cette huile de girofle tire particulièrement son épingle du jeu dans le domaine dentaire.

    Présente dans de nombreux dentifrices ou rince-bouche, elle est utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques, analgésiques mais aussi anesthésiques.

    De plus, ma petitesse n'enlève en rien à ma générosité nutritive.

    Je suis en effet riche en oméga-3, en vitamines K et C, en vitamines E et B6 mais aussi en sels minéraux (magnésium, calcium, manganèse et fer).

     

    La petite histoire du clou de Girofle

    Connu sous le doux nom poétique de Khi-she-Kiang  plus singulièrement langue d'oiseau, on m'utilise en Asie depuis plus de 2000 ans.

    En Chine sous la dynastie de Han, les courtisans de l'époque s'en parfumaient l'haleine avant de se prosterner devant l'Empereur.

    Considérée dès mon apparition comme une épice très rare, je fus longtemps aussi recherchée que le poivre.

    Au Moyen-Age, des impôts et des taxes étaient même prélevés sur ma tête, notamment à St-Jean d'Acre qui en centralisait mon commerce.

    En véritable produit de luxe, je valais à l'époque cinq fois plus que les noix de muscade.

    J'ai ainsi poursuivit mon parcours triomphant à travers les époques, soulageant les douleurs, cicatrisant les blessures ou encore luttant contre certains fléaux.

    Ainsi, une orange piquée de mes clous, qui sert de nos jours de simple décoration ou de « boule parfumée », était censée protéger contre la peste.

    Le mystère de l'origine exacte de ma culture a longtemps persisté.

    Au 15ème siècle, les portugais me mirent la main de dessus aux îles Moluques (archipel à l'est de l'Indonésie). Puis en 1605, ce sont les hollandais  qui s'emparent de moi.

    Désireux et soucieux d'en garder le monopole, ils limitèrent ma production en détruisant mes jeunes plans de giroflier.

    C'est au français Pierre Poivre que je dois mon introduction et ma présence actuelle dans de nombreuses régions du monde.

    Ce dernier ayant réussi à se procurer quelques-uns de mes pieds tant convoités, pour ensuite en introduire la culture dans les colonies françaises.

     

    Chiffres clés du clou de Girofle

    En 2015, la production mondiale de clous de girofle avoisinait ainsi les 130 000 tonnes en Indonésie contre 1500 en Inde.

    Ce pays qui avec une demande 8 fois supérieur à sa production annuelle est l'un des plus importants consommateurs de mes petits clous.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :