Baies de Genièvre Agrandir l'image

Baies de Genièvre

Neuf

Vente de Baies de Genièvre au poids, en sachet refermable. Traditionnellement associée à la choucroute, j'accompagne également les gibiers et les terrines.

Plus de détails

15 Produits en stock

2,39 € TTC

En achetant ce produit vous pouvez gagner 28 points fidélité. Votre compte fidélité totalisera 28 points fidélité qui peuvent être convertis en un bon de réduction de 0,28 €.


  • On me reconnaît immédiatement quand on sert de la choucroute ! Eh oui, nous sommes plusieurs à parsemer le chou, et à lui conférer ce goût si particulier. Mais, je ne me contente pas d’agrémenter la choucroute. J’ai beaucoup d’autres qualités.

     

    Fiche d’identité de la baie de genièvre

     

    En fait, je suis un fruit. Et plus précisément, je suis le fruit du genévrier (Juniperus communis), un arbuste de taille pouvant varier de 50 cm à 15 m de hauteur. Le genévrier fleurit entre avril et mai. Et c’est à cette période que j’apparais. Je suis en forme de cône, et je suis plutôt globuleuse et charnue. Je suis tout d’abord verte, puis je vire au noir. Ce n’est que lorsque je suis noire que je suis consommable.

    On dit de moi que j’ai un goût à la fois sucré et acidulé. On dit aussi que je dégage un parfum résineux, même si, je vous l’accorde, ce n’est pas évident à définir. En tout cas, je suis très parfumée.

    On m’utilise sous deux formes : soit entière, soit concassée.

     

    L’histoire de la baie de genièvre

     

    Il se dit beaucoup de choses à mon sujet. Il paraît que dans l’Antiquité, on me brûlait. Mes émanations étaient censées combattre la peste et chasser les mauvais esprits.

    Il paraît que des papyrus égyptiens datant de 2800 avant J.-C. vantaient déjà mes propriétés thérapeutiques.

    Quant aux Romains, ils préconisaient de me consommer quotidiennement pour ne pas tomber malade.

    Au Moyen-Âge, on me laissait infuser dans du vin que l’on servait aux malades pour les soulager mais surtout pour les purifier.

     

    Utilisation de la baie de genièvre en cuisine

     

    Qui dit « baie de genièvre », dit « choucroute » ! Et en effet, je suis indissociable de ce plat traditionnel. Mais n’abusez pas de moi. Une quinzaine de baies de genièvre suffisent pour 500 g de chou. En lien direct avec la choucroute, je suis souvent versée dans l’eau de cuisson du chou pour le parfumer.

    Mais, je ne sers pas qu’à aromatiser et à décorer la choucroute ! Si vous êtes amateur de terrine de lapin ou de gibier, vous devriez m’essayer. J’y amène ma petite touche savoureuse.

    Dans le même esprit, j’apporte une note délicate dans les farces. Et si vous aimez les boulettes de viandes, testez-moi !

    Certains utilisent aussi mon petit côté acidulé pour réaliser des marinades pour le poisson ou la viande blanche.

    Un petit conseil : Lorsque vous me faites mijoter, utilisez-moi sous ma forme de baie. Si vous m’utilisez pour vos terrines, farces, boulettes, marinades, broyez-moi.

     

    Les bienfaits de la baie de genièvre pour la santé

     

    Disons-le tout de suite, je ne suis comestible que si je proviens d’un genévrier commun ou d’un genévrier cade.

    On dit que je suis particulièrement efficace pour soulager les problèmes digestifs : notamment les ballonnements et les digestions difficiles. D’ailleurs, il est conseillé de m’incorporer dans la cuisson de certains plats plutôt gras…

    En infusion, je suis également, un excellent diurétique. Les proportions ? Faites infuser 30 g de mes baies par litre d’eau.

    Des recherches semblent confirmer que je pourrais être efficace pour combattre le diabète. Vous me trouverez d’ailleurs sur le Net, dans la composition de nombreuses recettes pour diabétiques.

    En revanche, il faut m’éviter en cas de grossesse. En tout cas, il ne faut pas me consommer en grande quantité.

     

    Le saviez-vous ?

     

    Sous la forme d’huile essentielle, je suis très efficace pour lutter contre la cellulite.

    Et, je suis l’ingrédient ultime de l’alcool de genièvre, qui dit-on est l’ancêtre du gin. J’aromatise aussi certaines bières ainsi que le martini.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :