Anis vert en grains Agrandir l'image

Anis vert en grains

Neuf

Vente d'Anis vert en grains au poids, en sachet refermable. L'anis vert est l'une des plus anciennes épices consommées. Célèbre dans le pain d'épices, venez découvrir comment l'utiliser dans la cuisine de tous les jours!

Plus de détails

15 Produits en stock

2,30 €

En achetant ce produit vous pouvez gagner 6 points fidélité. Votre compte fidélité totalisera 6 points fidélité qui peuvent être convertis en un bon de réduction de 0,12 €.


Basé sur 4 avis

Voir les avis
  • Je suis une épice très particulière, et dans beaucoup de cuisines du monde, j’ai trouvé ma place sans aucune difficulté. En France, il est vrai que quand on pense « anis », on pense « anisette » en général, et « Pastis », en particulier. Je rentre, en effet, dans la préparation de ces boissons qui ont une place importante dans la mémoire collective, et ce, grâce à Marcel Pagnol. Mais je participe à de nombreuses autres préparations, comme le pain d’épices, par exemple. J’ai également de nombreuses vertus médicinales.

     

    Présentation de lanis vert

    Mon nom scientifique est Pimpinella anisum. On m’appelle souvent sous les noms d’« anis », « anis cultivé », « anis sucré », « pimpinelle », mais aussi « pimpinelle anisée ». Je suis issu d’une plante annuelle herbacée de la famille des Apiacées (Ombellifères), tout comme l’aneth, le cumin, le céleri, le fenouil et la coriandre. Ma plante est dite condimentaire puisqu’elle est cultivée pour ses feuilles et mes petites graines qui sont gris vert et très parfumées.

    Vous me trouverez, chez Épices du Monde, conditionné en poudre ou en graines. Sachez cependant, que toute ma plante peut être utilisée en cuisine ou en phytothérapie : les fleurs, les tiges, les racines, mais aussi les feuilles fraîches. Ces dernières peuvent être hachées pour aromatiser des salades, des potages, des crudités, etc.

     

    La petite histoire de lanis vert

    Je suis utilisé depuis des millénaires, et raconter toute mon histoire serait long et fastidieux. En voici un petit condensé.

    Je suis originaire de l’est du bassin méditerranéen, mais je vais très vite me diffuser tout autour de la Méditerranée surtout en Égypte et en Grèce. Les Égyptiens et les Grecs m’employaient entre autres pour la préparation de cocktails d’épices.

    On trouve ma trace dans un traité médical de 1550 av. J.-C. : le Papyrus d’Eber.

    Pythagore disait de moi que j’avais des vertus surnaturelles.

    On trouve ma trace en Chine, ainsi qu’en Inde où je fais partie, encore aujourd’hui, du pan massala, mélange d’épices que l’on offre aux convives en fin de repas pour faciliter la digestion.

    Charlemagne a ordonné mon usage dans tout l’empire, tout en sachant que compte tenu de mon prix, cela ne pourrait concerner que les nobles et quelques prélats.

    Comme nous l’avons vu en introduction, mon histoire est particulière en France, et est surtout synonyme de soleil, de cigales, de l’accent chantant de la Provence et des vacances.

     

    Les saveurs de lanis vert

    Mon odeur est très puissante, plus puissante que mon goût qui lui est plus doux, frais et sucré. Certains me trouvent plus subtil que l’anis étoilé, d’autres trouvent que je suis facilement remplaçable par la badiane. Et là, moi, je crie : hérésie ! Déjà, car l’anis étoilé est l’autre nom de la badiane, ensuite, car je suis unique !

    Pour profiter au mieux de mes arômes, conservez-moi dans un bocal/pot hermétique, à l’abri de l’humidité, de la chaleur et de la lumière.

     

    Utilisation culinaire de lanis vert

    En fait, en cuisine, on m’adore ou on me déteste. Souvent, heureusement, mon utilisation se fait très discrète, et je suis surtout là, pour accompagner ou renforcer certaines saveurs dans les plats.

    On peut toutefois m’utiliser tant dans des préparations de plats salés que sucrés (gâteaux, crèmes, etc.).

    J’accompagne, par exemple très bien, les légumes, en particulier les asperges vertes, le chou, les pommes de terre et les concombres. Et si vous aimez les carottes au cumin, je peux apporter une note sucrée très agréable en bouche. Pour les poissons (dorade, rouget, etc.), crustacés (homard, langouste) et les viandes rouges et blanches (bœuf, porc, agneau, veau, poulet, etc.) aussi, mais toujours avec parcimonie.

    Dans la cuisine indienne, je rentre dans la préparation des currys.

    L’été, vous pouvez me saupoudrer sur vos salades composées, sur vos fromages frais, de chèvre, en particulier.

    Au Japon, on m’associe avec des graines de yuzu et de la bergamote pour parfumer des plats salés ainsi que des desserts.

    En pâtisserie, je suis l’une des épices importantes qui entrent dans la réalisation des pains d’épices. En Corse, vous pourrez goûter à un petit biscuit le « Canistrelli ».

    Sinon, on m’utilise beaucoup pour aromatiser les riz au lait, les crèmes brûlées, les flans, les mousses, les flans, de la panna cotta et même la crème anglaise. Vous pouvez également me retrouver dans des confiseries orientales mêlé à la fève de Tonka et à l’eau de rose.

    Si vous aimez préparer des brioches, essayez la Mouna, une brioche espagnole préparée pour célébrer les Pâques et dans laquelle on ajoute de la fleur d’oranger, des zestes d’agrumes et un peu d’anis en graines.

    En parlant de fruits, je suis délicieux associé à la nectarine, à la mangue, à l’ananas, aux raisins. Vous pouvez d’ailleurs essayer de m’incorporer à vos confitures maison, notamment celles à la figue, à la cerise, à l’abricot, à l’orange ou aux fruits rouges.

    Enfin, pour les plus gourmands, craquez pour les bonbons à l’anis que vous pouvez retrouver en France.

    Mon utilisation ne s’arrête cependant pas là ! En effet, comme dit précédemment, je suis présente entre autres dans l’anisette, mais ce n’est pas tout. Eh oui ! Je parfume également les boissons chaudes comme le thé, le rooibos, les tisanes et les infusions.

    Certains vont plus loin et m’utilisent même pour réaliser du sucre aromatisé à l’anis ! Pour cela, rien de plus simple. Prenez quelques graines d’anis vert bien sèches (40 grammes environ) que vous placez dans un tissu ou dans un sachet. Placez celui-ci dans un bocal hermétique dans lequel vous ajoutez 500 grammes de sucre en poudre. Laissez votre mélange fermé pendant une semaine environ et pensez à secouer votre mélange environ 3 fois dans la semaine. Et voilà, votre sucre parfumé est prêt !

    Attention, je suis déconseillé pour les femmes enceintes, les enfants et les personnes asthmatiques !

     

    Le saviez-vous ?

    Le roi Édouard 1er d’Angleterre, mal conseillé, décréta au XIVe siècle que j’étais une drogue. Les marchands devaient donc payer des taxes si élevées pour continuer à me vendre que je devins une denrée très précieuse. Mon prix avoisina, alors, celui de l’or !

Avis clients

Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
4
5★
10/10


Basé sur 4 avis

  • Jean Bernard P.
    Publié le 02/05/2021 à 07:28 (Date de commande : 18/04/2021)
    5

    produits impeccables

  • Brigitte M.
    Publié le 04/01/2021 à 14:19 (Date de commande : 24/10/2020)
    5

    Très bien pour l'utilisation dans des biscuits

  • Aline B.
    Publié le 15/12/2020 à 16:23 (Date de commande : 02/12/2020)
    5

    Parfait pour mon pain d’épices

  • Jacqueline B.
    Publié le 06/07/2020 à 15:21 (Date de commande : 20/06/2020)
    5

    Est arrivé juste à temps, je terminais le mien.



Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :