Les enfants, femmes enceintes ou allaitantes et les épices

 

Beaucoup s’interrogent sur la relation entre épices et enfant/bébés. Dans cet article nous allons donc répondre aux interrogations les plus courantes en la matière.

Peut-on proposer des épices aux enfants ?

Vous avez des enfants ? Vous vous intéressez sans doute à leur alimentation au quotidien. Dès lors, bon nombre de questions se posent. Peut-on donner des épices aux enfants ou aux bébés ? Si oui, à partir de quel âge et à quelle fréquence peut-on faire manger des épices aux enfants ? Y a-t-il des risques ou des dangers à leur proposer une cuisine épicée ?

Fini les doutes et interrogations, on vous dit tout sur cette relation entre les épices et les enfants.

enfant et épices - épices du monde
Enfant et épices – épices du monde

 

A la question peut-on donner des épices aux enfants ? la réponse est évidemment OUI mais pas n’importe quoi ni n’importe quand.

Il faut savoir qu’assaisonner les plats de votre enfant avec des épices et aromates présente deux intérêts non négligeables. Le premier étant de faire bénéficier à votre enfant des nombreuses vertus dont regorgent les épices et notamment celles que l’on qualifie à juste titre de super aliments comme le curcuma ou encore les baies de Goji. Enfin deuxième raison de proposer des épices à votre, tout simplement pour lui offrir une alimentation variée riche en goût et en couleurs. De quoi éveiller son appétit pour qu’il prenne plaisir à manger et à expérimenter de nouvelles saveurs.

Mais à partir de quel âge peut-on faire manger des épices à son enfant ?

Eh bien dès le plus jeune âge et plus précisément dès le début de la diversification alimentaire chez bébé aux alentours des 6 mois. L’éveil au goût est une phase importante pour votre enfant dont le maître mot doit bien sûr doit rester le plaisir !

A quelle fréquence et comment proposer des épices à son enfant ?

L’intérêt n’est pas de proposer à votre enfant un véritable marathon de saveurs mais de l’éveiller progressivement aux épices douces, aux herbes aromatiques et autres condiments. N’hésitez pas à en discuter avec votre pédiatre, il sera certainement de bons conseils. Et comme pour n’importe quel aliment que vous proposez à bébé (fruits, légumes…), vous avez deux manières de faire découvrir une épice à votre enfant. Vous pouvez lui proposer de la déguster seule ou tout simplement d’en glisser une pincée dans un plat qu’il apprécie déjà. Le verdict de votre petit ne se fera pas attendre.

Enfin, à la question peut-on proposer n’importe quelle épice à son enfant ? la réponse est NON. Les piments, les poivres et autres épices piquantes sont à éviter pour ne pas irriter les papilles encore sensibles de votre enfant. Une restriction infime au regard de la grande diversité d’épices qui s’offre à vous. Du basilic en passant par la cannelle ou encore les mélanges d’épices doux comme le mélange d’épices Dukkah ou encore le mélange d’épices pour cuisine libanaise, toutes ses saveurs viendront éveiller le goût de votre enfant dans une purée par exemple.

Les femmes enceintes ou allaitantes et les épices ?

C’est une question essentielle qui revient souvent. En effet, la plupart des femmes redoutent que le côté piquant des épices est un effet néfaste sur le bien-être et la santé de bébé.

Alors est-il possible de manger épicé lorsqu’on est enceinte ou pendant l’allaitement et ce, sans risque pour bébé ?

La réponse est évidemment OUI, sauf contre-indication de votre médecin !

épices et femmes enceintes allaitantes - épices du monde
Epices et femmes enceintes allaitantes – épices du monde

De nombreuses études et notamment celles menées par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) démontrent que « le fait de manger épicée pendant la grossesse ou l’allaitement est sans danger ». Le tout c’est que vous digériez bien les plats épicés.

Il faut savoir que durant la grossesse la mère va partager ses goûts de manière indirecte avec son bébé. Alors mesdames optez pour une alimentation variée, équilibrée mais surtout prenez plaisir à manger ! Dans certains pays où la cuisine se veut particulièrement épicée, dîtes-vous bien que les femmes ne changent leurs habitudes culinaires pendant leur grossesse ou l’allaitement, un choix sans conséquences pour leur enfant.

Mais en matière de santé, il est toujours préférable de s’adresser à un spécialiste.